samedi 5 septembre 2020

1631. Ma première semaine en tant que maitresse en petite section

- 5/09/2020 -
J'écris cet article à chaud parce que j'ai besoin de poser des mots sur cette première semaine.

Pour rappel, je suis enseignante depuis 2012.
J'ai commencé avec une classe de 31 élèves de moyenne section.
L'année d'après j'ai eu 3 classes: une de grande section le lundi, une de moyenne section le mardi et une dernière les jeudis et vendredis en grande section. 
Pour ma troisième rentrée, j'ai été nommée la veille de la rentrée sur une classe de CE2. J'y suis restée 6 ans.
Cette année, j'ai obtenu mon changement d'école, parce que je voulais retourner en maternelle. C'est un choix de ma part. J'ai donc une classe de petite section, classe que je n'avais donc jamais eu.

Tout le monde m'avait dit que la rentrée en petite section c'était compliquée: parce qu'on acceuille des enfants qui ne sont pas des élèves, parce que c'est une séparation difficile pour les petits bouts, parce qu'ils ne sont pas complètement propres, parce que c'est une séparation aussi pour les parents ...
On me l'avait dit.
Je pensais être préparée...
Je ne l'étais pas.


MARDI
:
Mardi c'était facile, ma classe a été séparée en trois groupes et les enfants sont venus avec leurs parents pendant 45 minutes pour découvrir la classe. J'avais un groupe à 8h45, un groupe à 9h45 et un dernier groupe à 10h45 et puis fini.
Je n'avais pas d'élèves l'après-midi. J'ai été très frustrée.

JEUDI:
C'est la "vraie" rentrée. 
Voilà mes 26 élèves tous réunis dans la classe. J'en ai 5 qui pleurent, qui hurlent. Les autres se calment. Ces 5 la vont pleurer toute la journée. Le bruit est difficile à supporter. Les enfants ont attrapé des bacs, enlevé les couvercles et les ont renversé sur le sol. Le matériel du coin dinette se retrouve dans les puzzles. Un des petits ne parlent pas du tout et passe son temps à arracher les choses des mains des autres. Un autre s'est fait huit fois pipi dessus. Un a gribouillé sur une tables. Ça crie, ça veut courir dans la classe, ça jette les jouets sur le sol, ça marche sur les livres ...
Alors oui je suis présente et mon ATSEM aussi, parce qu'on pourrait croire que non, et j'essaie d'intervenir, mais c'est difficile quand on a 5 enfants accrochés à sois parce que c'est dur pour eux et qu'ils ont besoin de ce contact.
Le dortoir a été une torture. J'ai 3 petits qui ont passé leur temps à se lever et à courir dans toute la pièce. Et je n'ai que deux bras. Ils ont réveillé ceux qui avaient réussis à dormir, ils ont empêché les autres de dormir. Un loulou a récupéré tous les paniers de vêtements, les a renversé sur le sol et a tout mélangé. Le re-habillage a été très compliqué et c'est peu de le dire.
Les petits sont épuisés, le reste de l'après-midi va être compliqué. 

Moi je suis exténuée. Je me suis sentie très seule durant cette journée. Je me suis sentie incompétente.
Je suis rentrée chez moi, j'ai pleuré, je me suis mise en pyjama et je me suis couchée.


VENDREDI
:
J'ai dormi 10h00 et pourtant je me sens encore fatiguée. Je n'ai pas envie d'y retourner. J'ai expliqué mon ressenti à mes collègues, j'ai pleuré.
Le début de la journée se fait dans les pleurs des enfants. Certains ne pensaient pas devoir revenir. 
J'ai décidé qu'on allait sourire aujourd'hui, il y a eu trop de larmes.
Alors je prends le temps de les rassurer, je détourne leur chagrin avec des jeux, des chansons, des bulles de savons. 
"Pomme de reinette et pomme d'Api
tapis, tapis rouge,
Pomme de reinette et pomme d'Api,
tapis, tapis gris.
 
Cache tes mains derrière ton dos,
Ou j'te donne un coup d'marteau"
 
Aujourd'hui, je parviens à avoir "une classe" devant moi, on va chanter tous ensemble ou en tout cas ils vont m'écouter, essayer et demander que je recommence encore. Monsieur Pouce a beaucoup de succès, surtout après que je me sois dessiné un visage souriant sur le pouce.
A la récréation, ils font du toboggan, du vélo. Ils s'amusent vraiment.
J'appréhendais la sieste. Beaucoup.
Finalement, grâce à l'aide d'une collègue venue me donner un coup de main, nous avons réussi à endormir mes 3 petits coureurs. 
Ils ont ainsi tous pu profiter de ce moment de repos et sont ravis de se réveiller dans le calme. Je peux prendre le temps de les habiller, de les écouter. 
La fin de journée passe bien vite. Et à part quelques cafouillis concernant les enfants qui vont au goûter et une inondation dans la classe, je suis plutôt contente et rassurée par ma journée.
J'espère que lundi se déroulera de la même façon. Mais j'avoue que j'ai un peu mal au ventre quand j'y pense. 
 
 
...............................................

Besoin de vous: Il faut que j'éradique mes fautes d'orthographes alors n'hésitez pas à me les signaler si vous en voyez.

4 commentaires:

  1. Bravo d'avoir pu retourner la situation entre jeudi et vendredi, j'ose pas imaginer comme ça doit être difficile de gérer ce genre de choses. Je souhaite pour toi que ça continue sur cette lancée. Bon courage pour la suite :)

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour ta sincérité, Samarian ! Cette semaine, le Lardon a été 3 matinées à l'école, en petite section, et justement, je me disais que je serais bien incapable de faire ton métier : gérer tout ça, et surtout l'affectif... William a adoré mardi matin, jeudi matin c'était bien aussi, mais, la fatigue aidant, il a beaucoup pleuré au portail quand l'Atsem est venu l'emmener (et maman a beaucoup pleuré dans la voiture aussi... ;-p). Mais son maître nous a dit à 11h30 qu'il s'était vite calmé et que tout s'était bien passé, comme les 2 autres matins, au final... Ouf ! Il adore la "chanson du clown", faire "le petit train" pour rentrer de la cour et classe, et les histoires de "Câlinours". Il s'est fait 2 copains qu'il nomme souvent. Comme je lui dis, "ça va être de plus en plus facile" (et pour nous aussi, parents, et pour toi aussi, j'en suis certaine...). Mais oui, c'est compliqué... Bref, tu as tout mon soutien maintenant que je connais les 2 aspects de cette classe si délicate en début d'année... (chez nous, c'est 15 PS + 6 MS dans la même classe, on est loin des 26 PS) BISOUS BISOUS BISOUS

    RépondreSupprimer
  3. Aïe, effectivement c'est vraiment une rentrée difficile :/ J'espère que la semaine prochaine va mieux se passer et que tu n'auras plus la boule au ventre pour aller bosser. Je t'envoie tout plein de courage pour cette nouvelle semaine qui s'annonce <3

    RépondreSupprimer
  4. Il y aura des hauts et des bas, mais dans l'ensemble, les enfants trouvent assez vite leurs marques (et toi aussi, tu dois t'adapter). C'est tout de même magique, de voir à quel point ils progressent et apprennent vite. Mais tu vas devoir faire face à la fatigue, aucun doute…
    Mon fiston a repris avec ses 26 "moyens" à la crèche, il rentre épuisé tous les soirs tellement ça pleure, pour l'instant. En même temps, ils sont en sous-effectif et il n'a pas droit à une vraie pause le midi, ça n'arrange rien.
    Bon courage pour ta première semaine complète !

    RépondreSupprimer

Lorsque vous laissez un commentaire (merci, merci, merci) n'oubliez pas de laisser un lien vers votre blog, que la curieuse que je suis passe y faire un tour.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...