mercredi 9 juillet 2014

1096. Le mouvement

Quand on veut devenir enseignant il y a des choses qu'on ne sait pas. Le mouvement reste un grand mystère pour moi alors imaginez quand j'étais encore à l'IUFM...


Le mouvement quand on est prof, c'est la répartition des postes libres (des classes) pour les enseignants sans postes. Les enseignants comme moi, qui ne sont nommés sur des postes que pour un an. Les enseignants qui n'ont pas assez de point (ancienneté, poste compliqué, enfants ...) dans leur barème pour espérer être nommé "à vie" dans une école.

Pour ma première année (année où j'étais stagiaire), j'ai eu ma classe: 31 élèves de moyenne section à l'école V. J'ai connu mon affectation d'école en juillet, j'ai découvert mon niveau de classe la veille de la rentrée.

Pour ma deuxième année, j'ai appris mon affectation en juillet, dans la foulée j'ai su les niveaux que j'avais. La chance d'avoir encore un poste "protégé". Trois classes, des compléments de mi et quart-temps et la chance de retourner trois jours dans l'école V. Ce n'est pas la meilleure école du monde mais j'y avais mes habitudes, une collègue sympa et des parents/enfants que j'appréciais.
D'ailleurs, allez expliquer aux parents que oui vous avez pu revenir cette année, mais que non ça ne veut pas dire que vous serez là l'an prochain et que désolée mais du coup le petit frère ou la petite sœur ne sera pas forcément avec vous. Oui, même si vous le voulez ...


Pour ma troisième année, je ne sais pas du tout où je vais atterrir. Peu de point, plus de "protection". Pour l'an prochain j'avais posé ma candidature pour des postes UPE2A. Le but étant d'aider des élèves ne parlant pas le français (ou plutôt n'ayant pas le français comme langue maternelle) à intégrer leur classe. Nous avions reçu un appel à candidature pour postes non pourvus. Ca me tentait depuis un moment et j'y ai vu l'avantage d'avoir la possibilité d'avoir un poste. Pas remplaçante, ni enseignante en CLIS ou SEGPA (ma hantise). J'ai quand même hésité jusqu'au dernier moment et attendu le plus longtemps possible avant de postuler. Et même une fois la candidature envoyée je continuais d'hésiter. Après tout, je ne suis pas formée pour ça, je ne sais pas faire.

Aujourd'hui j'ai appris que ma candidature n'avait pas été retenue. J'avoue que sur le coup j'ai presque été soulagée mais ensuite la déception m'est retombée dessus.
Du coup j'attends.
Encore.
Et je continue de recevoir des messages me demandant où je serai l'an prochain.


...............................................
Si vous avez aimé cet article:
Rendez-vous sur Hellocoton !

14 commentaires:

  1. Je compatis, je viens d'envoyer mes voeux (S1 à la rentrée) et je sais qu'ensuite ça va être compliqué...

    RépondreSupprimer
  2. C'est le problème des débuts dans l'éducation nationale...Même si on sait que c'est comme ça tous les ans,pas moyen de s'y faire...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sauf que les débuts durent longtemps. J'ai une copine pour qui ça fera la huitième rentrée sans poste fixe ...
      Enfin d'ici là je serai revenue en Normandie.

      Supprimer
  3. Ce n'est pas marrant ce moment de l'année. Je me souviens que l'IUFM avait envoyé mon dossier vide au ministère, me laissant la dernière des dernières places. Heureusement que j'avais pu faire autre chose de mon année ! Par contre, pour le FLS, ce sont souvent des profs qui ont la certification qui ont les postes. Renseigne-toi peut-être dans ton IUFM ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu m'étonnes.
      Oui mais la c'était des appels à candidatures parce que postes non pourvus. Si ça m'avait plu, j'aurais passé la certification pendant l'année.

      Supprimer
  4. Ohlala mais c'est tout nul ce truc :(. Je ne sais pas du tout comment fonctionne tout ça mais tu restes dans la même ville ou aux alentours au moins ? Et comment tu fais pour avoir des points sans faire jouer l'ancienneté et si tu n'as pas d'enfants ? C'est comme ça pour tous les professeurs des écoles ? Désolé pour toutes ces questions mais ça m'interpelle vraiment.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne te le fais pas dire ! Je peux être affectée sur tout le 92. C'est grand le 92 ...
      Et bien non il n'y a que l'ancienneté, les postes pas faciles et les enfants pour avoir des points. Ou alors je ne connais pas la recette miracle.
      Heureusement oui, c'est comme ça pour tous les PE. Imagine sinon, on serait en guerre perpétuelle.
      Ah non, mais je comprends bien ta surprise. C'est tellement étrange comme système.

      Supprimer
    2. Merci pour ta réponse. Et bien c'est mal fichu ce système tout de même :(

      Supprimer
  5. Courage Samarian. Ce n'est pas facile ce genre de période, mais le vent va finir par tourner :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouep, pis du coup je passe des vacances cools! (en vérifiant quand même iprof tous les jours ...)

      Supprimer
  6. Bon courage j'ai l'impression que c'est de plus en plus compliqué le mouvement. J'ai eu beaucoup de chance moi. Sortie iufm poste de remplaçante voulu et un an après j'ai eu un poste (14e voeu) en maternelle où je suis resté 10 ans !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est certain qu'il faut être très patient maintenant. D'ailleurs je ne connais toujours pas mon affectation pour l'an prochain...

      Supprimer

Lorsque vous laissez un commentaire (merci, merci, merci) n'oubliez pas de laisser un lien vers votre blog, que la curieuse que je suis passe y faire un tour.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
 

Copyright © 2010 Vie de Conte de fée | Blogger Templates by Splashy Templates | Free PSD Design by Amuki