dimanche 5 septembre 2021

1676. Faire un bébé toute seule ?

5/09/21
Voilà un billet que j'écris et efface depuis très longtemps.
Ce soir, je vous le livre. Il est très personnel, mais j'ai
besoin de poser des mots sur mes maux.
 
Cet été, j'ai eu 35 ans. Ce n'est pas si vieux me direz-vous et pourtant ...
Comme la plupart des jeunes filles, j'ai été élevée à la sauce conte de fée et je n'ai connu que des familles avec enfants. Je me suis donc logiquement imaginée rencontrer le prince charmant, me marier, avoir des enfants et finir ma vie avec Lui. 
Le temps passe et je n'ai toujours pas rencontré le prince charmant, ni même son valet. Je n'ai pas totalement fait une croix dessus, mais ce n'est plus une priorité. J'ai compris depuis un moment qu'on pouvait être seul et heureux. 
Pourtant, je dois avouer qu'il m'arrive encore fréquemment d'envier tous ces couples qui m'entourent. 
Je n'aime pas ce sentiment d'être la cinquième roue du carrosse quand je suis avec des couples, je n'aime pas ressentir le fait que dans la société tout est prévu pour deux.
J'ai bien conscience que la vie à deux n'est pas un conte de fée, mais je ne peux m'empêcher de penser qu'il serait parfois plus facile d'avoir une autre paire de bras pour me frayer un chemin vers le futur.
 
@hey_minoe

Dernièrement, j'ai pris conscience que mon rêve de devenir maman s'éloignait. Non pas que ce ne soit plus un rêve, loin de là, mais malheureusement celui-ci me semble de moins en moins réaliste. 
35 ans, célibataire, avouons que c'est tout de même mal parti pour que je tombe enceinte et plus le temps passe et plus je vois que ce  rêve m'échappe.
Biologiquement, il me sera de plus en plus difficile d'avoir un enfant.
Physiquement aussi.
 
Alors et si je le faisais seule cette enfant ?
 
Et est-ce que je suis capable d'avoir un enfant sans le papa qui va avec ? 
Pourrais-je l'aimer suffisamment pour qu'il ne ressente pas de manque ? 
Pourrais-je être disponible pour lui ? 
Pourrais-je financièrement répondre à tous ces besoins ? 
Ne manquerait-il pas de quelque chose ? 
De quelqu'un ? 
Aurais-je le courage de me lancer dans cette aventure seule?
Est-ce un caprice de ma part ?
Ce pincement au creux de mon cœur chaque fois que je vois un bébé s'apaisera-t-il ou deviendra-t-il toujours plus douloureux ?

Voilà où j'en suis dans mes réflexion: avec toujours l'impression d'avoir cette épée au dessus de la tête et cette horloge qui se dérègle petit à petit. 
On est loin du conte de fée pour enfant.
...............................................

Besoin de vous: Il faut que j'éradique mes fautes d'orthographes alors n'hésitez pas à me les signaler si vous en voyez.

14 commentaires:

  1. merci d'avoir écrit sur le sujet. Je t'envoie de gros hugs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois qu'on est malheureusement nombreuse à être tiraillé comme cela. :/

      Supprimer
  2. J'ai rencontré mon prince charmant à 42 ans. Je ne regrette pas, nous n'étions pas prêts avant. Nous essayons de faire un bébé, lui en a déjà trois. Ce n'est pas le conte de fées qu'on lit dans les livres, mais il est chouette aussi. :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais oui, il est très beau ton conte de fée !
      Je vous souhaite plein de réussite dans votre nouveau projet.

      Supprimer
  3. Bonjour,
    Je me pose les mêmes questions à 32 ans, a la fois je m'alerte pas à la fois la pression mentale et mes envies m'alertent ! Je ne sais pas quelle décision prendre mais je suis contente de ne pas être la seule à me poser ces questions! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est tellement personnel qu'en plus il n'y a pas de bonne réponse ou de recette miracle. Bon courage dans tes réflexions.

      Supprimer
  4. Questions difficiles, je le conçois totalement... J'espère que tu trouveras les réponses. Je n'ai pas vraiment les mots, c'est difficile. Mais le cœur y est, je t'embrasse bien fort !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci. Il n'y a pas de bonne ou de mauvaise réponse, ça serait pourtant plus simple.

      Supprimer
  5. Je vais dans une semaine sur mes 37ans je suis dans le même cas. Je crois que j'ai bien fait une croix sur la maternité depuis quelques années.
    Il y a en plus une énorme pression sociale sur le sujet et pour moi c'est le plus dur.
    Tous les jours je me demande si je le regretterai un jour.

    RépondreSupprimer
  6. C'est courageux d'avoir écrit ce billet.
    Je comprends ton désir, j'espère en tout cas que tu trouveras la réponse à tes interrogations <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca ne devrait pas être courageux, on devrait pouvoir parler de ça plus librement, le sujet serait peut-être moins lourd si la parole se libérait. Ca m'a fait du bien d'écrire, je ne m'attendais pas à recevoir autant de réponses, mais ça n'a pas fait avancer ma réflexion pour autant.

      Supprimer
  7. Chère Samarian, je te trouve moi aussi très courageuse d'aborder ce thème. Toutes tes questions sont tellement légitimes. Et, quelle que soit la décision que tu prendras et la direction que prendra ta vie dans les mois à venir, je suis certaine que ce sera la bonne, si tu es en accord avec toi-même. Des bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le problème c'est que tout cela ne dépend pas que de moi et que je ne sais pas si je trouverai la réponse à ma question un jour ou si je finirai seulement avec le poids des regrets.

      Supprimer

Lorsque vous laissez un commentaire (merci, merci, merci) n'oubliez pas de laisser un lien vers votre blog, que la curieuse que je suis passe y faire un tour.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...