mercredi 27 mai 2020

1623. Les souvenirs tranchent définitivement bien plus que l'épée. *

*citation tirée du livre. 
mon avis sans spoilers. 

Reine de Cendres
La trilogie du Tearling, tome 1
de Erika Johansen
éditions Le livre de Poche
.
.
De quoi ça parle?

Kelsea vient d'avoir 19 ans, l'age pour elle de quitter le foyer qu'elle a toujours connu pour embrasser sa destinée de reine. Mais avant cela, il va déjà falloir qu'elle arrive jusqu'à son château pour être couronnée, car tout le monde ne semble pas ravie de la voir devenir reine.
.
La quatrième de couverture:

- 27/05/2020 -
Après la mort de sa mère la Reine Elyssa, Kelsea Raleigh a grandi en exil, loin des intrigues du Donjon royal où son oncle diabolique a pris le pouvoir.
Le jour de ses dix-neuf ans, une garde dévouée l'escorte de son repaire à la capitale, où elle devra reconquérir la place qui lui revient de droit et devenir Reine du Tearling. Kelsea ne s'est jamais sentie aussi peu capable de gouverner. Pourtant, les atrocités qu'elle découvre vont la pousser à commettre un acte d'une incroyable audace, qui jette tout le pays dans la tourmente et déchaîne la vengeance de la Reine rouge.
La quête de Kelsea pour sauver son royaume et aller vers son destin ne fait que commencer. Long périple semé d'embûches, empli de bruit et de fureur, de trahisons et de combats farouches.
Une épreuve du feu, qui forgera sa légende... ou la détruira.
.
Pourquoi ai-je choisi ce livre?

Je suis toujours très fan d'Emma Watson #j'aigrandiavecHarryPotter qui a eu un énorme coup de coeur pour cette saga dont elle n'a cessé de parler sur instagram. Saga qui va d'ailleurs être adaptée au cinéma et dans laquelle elle va jouer le personnage principal.
Forcément donc qu'à un moment donné j'allais lire ces livres !
.
Ce que j'en ai pensé:

Cela fait plusieurs jours (semaines) que j'ai commencé cette critique et je n'arrive pas à en venir à bout tellement ce que j'ai a dire sur cette lecture se bouscule dans ma tête.

Commençons par le plus important à mon sens : voilà une lecture qui m'a clairement fait passer un très bon moment et qui me donne vraiment envie de découvrir la suite.

Pourtant en commençant ma lecture, je n'étais pas autant emballée. L'intrigue peu sembler un peu banale et elle prend beaucoup de temps à mettre en place.
C'est un défaut que j'ai souvent remarqué dans les premiers tomes, mais il faut dire que cet univers est riche et complexe. Il n'est d'ailleurs peut-être pas assez développé à mon gout, mais il ne faut pas oublier que ça reste un premier tome de trilogie.

On est ici dans de la fantasy et dans un univers qu'il est difficile au départ de situer dans le temps. Ça ressemble à du Moyen-Age, il y a des reines, on se déplace à cheval, on se bat à l'épée, il y a des villes façon médiévale ...
Et pourtant, on découvre au fil de la lecture de nombreuses références (que j'ai adoré découvrir) à notre époque.
Que s'est-il passé? Comment notre monde a-t-il pu devenir ainsi ? Voilà l'un des mystère que j'ai hâte de résoudre.

Les personnages sont nombreux, très nombreux, et pourtant je n'ai pas été perdue à un seul moment. Je me suis rapidement attachée à l’héroïne qui prend sa place petit à petit. On la découvre en même temps qu'elle se découvre. Elle reste humaine et réaliste avec ses défauts et ses failles malgré tout ce qui l'entoure et l'image qu'on veut lui renvoyer. C'est une féministe qui défend ses valeurs et ses opinions, qui apprend à s'écouter et à se faire confiance et qui fait des erreurs! De vraies erreurs comme on peut s'y attendre de la part d'une jeune femme de 19 ans qui se retrouve tout à coup à devoir gouverner tout un royaume.

Les autres personnages ne sont pas en reste, ils ont tous leur histoire qui se découvre petit à petit. Je suis intriguée par Le Fetch (j'ai une petite théorie sur lui que j'ai hâte de pouvoir creuser par la suite) et Adaline. J'ai beaucoup de sympathie pour la rousse Madeleine (?). Et j'ai envie de percer la carapace de Lazarus.

Je suis moins emballée par le côté magie de l'histoire (j'espère que ça ne sera pas une façon de justifier l'impossible, un tour de passe passe qui se veut tout résoudre) et par la grande méchante de l'histoire qui pour le moment reste très anecdotique.


La Reine du Tearling se révèle être une histoire complexe et riche. J’ai été agréablement surprise par le monde et les personnages que j’ai découvert, et par tous les mystères qui se dénouent petit à petit.


.
Conclusion : COUP DE CŒUR - EXCELLENT - BIEN -  PASSABLE – JE N'AI PAS AIME
.
.
En ce moment je lis:
La suite ! Ce fut mon premier achat post confinement, je n'avais plus envie d'attendre.

...............................................

Besoin de vous: Il faut que j'éradique mes fautes d'orthographes alors n'hésitez pas à me les signaler si vous en voyez.

4 commentaires:

  1. Merci pour cette chouette découverte !!

    RépondreSupprimer
  2. Oulalala ! Bon ben je me note ça dans mon petit carnet :) Tant d'enthousiasme, c'est communicatif !

    RépondreSupprimer

Lorsque vous laissez un commentaire (merci, merci, merci) n'oubliez pas de laisser un lien vers votre blog, que la curieuse que je suis passe y faire un tour.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...