vendredi 23 décembre 2011

753. J -2 Before Christmas

Aujourd'hui on cuisine. Parce que qu'est-ce que serait noël sans bonhommes en pain d'épice???

Je ne maitrise pas encore l'art du glaçage  ...

Ingrédients
Pour la pâte :

350 g de farine

4 cuillères à café (10 g) de levure

170 g de cassonade

2 cuillères à café d’épices (cannelle, anis vert, gingembre, muscade, girofle ou mélange pour pain d’épices ou quatre épices)

100 g de beurre mou

1 œuf

100 g de miel liquide doux
 
Pour le glaçage :

1 blanc d’œuf 
200 g de sucre glace
Temps de préparation : 20 minutes
Temps de cuisson : 10 minutes

Préparation
1. Préchauffer le four à 160°C.
2. Mélanger les ingrédients secs.
Ajouter le beurre et mélanger pour que le mélange devienne sableux (au robot c’est bien, mais à la main c’est plus amusant pour les enfants !).
3. Incorporer l’œuf  et le miel et travailler jusqu’à ce que la pâte forme une boule (si la pâte est trop collante, pas de panique ! L’étape suivante vous aidera).
4. Étaler la pâte avec un rouleau sur une planche farinée.
Confectionner les bonshommes à l’aide d’un emporte-pièce ou à la main en vous inspirant d’un dessin.
Déposer les biscuits sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé ou beurrée.
5. Faire cuire pendant 7 à 10 minutes environ, les biscuits doivent commencer à dorer.
Surveillez bien la cuisson, au cas où un bonhomme de pain d’épices aurait la mauvaise idée de s’échapper !
6. Laisser refroidir sur la plaque pendant quelques minutes.
Pendant ce temps préparer le glaçage en ajoutant progressivement du sucre glace au blanc d’œuf (n’hésitez pas à mettre beaucoup de sucre glace pour que le glaçage soit bien compact et plus facile à travailler).
Former un petit cornet avec du papier sulfurisé, cela servira de poche à douille pour décorer les Bonshommes avec le glaçage. Sinon, la pointe d’un couteau trempée dans le glaçage comme un pinceau fera l’affaire !
Dessinez les yeux, le nez, un grand sourire et les boutons.





Une vieille femme était en train de faire du pain d'épice. Comme il lui restait de la pâte, elle façonna un petit bonhomme. Avec des raisins secs, elle dessina des yeux, un nez, un grand sourire et les boutons de son habit. Puis elle le mit à cuire. Au bout d'un moment, elle entendit tambouriner à la porte du four...

Elle l'ouvrit et, à sa grande surprise, le petit bonhomme de pain d'épice en sortit d'un bond. Elle voulut l'attraper, mais il lui échappa en criant :

-" Cours, cours, aussi vite que tu peux ! tu ne m'attraperas pas, je suis le bonhomme de pain d'épice."
Elle le poursuivit dans le jardin où son mari travaillait. Il posa sa bêche et voulut aussi le saisir, mais quand le bonhomme de pain d'épice passa devant lui, il lui lança :
-" Cours, cours, aussi vite que tu peux ! tu ne m'attraperas pas, je suis le bonhomme de pain d'épice."

En arrivant sur la route, il rencontra une vache. La vache l'appela, mais le bonhomme de pain d'épice cria par-dessus son épaule :
-" J'ai échappé à une vieille femme. J'ai échappé à un vieil homme. Cours, cours, aussi vite que tu peux ! tu ne m'attraperas pas, je suis le bonhomme de pain d'épice."
La vache se mit à le poursuivre, suivie du vieux et de la vieille.



Le bonhomme de pain d'épice rencontra un cheval. -" Arrête-toi dit le cheval, je voudrais te manger." Mais le bonhomme de pain d'épice répondit :
-" J'ai échappé à une vieille femme. J'ai échappé à un vieil homme. J'ai échappé à une vache. Cours, cours, aussi vite que tu peux ! Tu ne m'attraperas pas, je suis le bonhomme de pain d'épice."

Il rencontra des paysans qui rentraient du foin. Ils le regardèrent tous passer. Et le bonhomme de pain d'épice leur cria : -" Cours, cours, aussi vite que tu peux ! Vous ne m'attraperez pas, je suis le bonhomme de pain d'épice."
Les paysans rejoignirent le cortège, derrière la vieille femme, le vieil homme, la vache et le cheval.

Puis le bonhomme de pain d'épice rencontra un renard et lui dit : -" Cours, cours, aussi vite que tu peux ! tu ne m'attraperas pas, je suis le bonhomme de pain d'épice." Alors le rusé renard lui répondit : -" Mais je ne veux pas t'attraper !"

Après avoir dépassé le renard, le bonhomme de pain d'épice dut s'arrêter devant une rivière large et profonde. Le renard vit la vieille femme, le vieil homme, la vache, le cheval et les paysans qui poursuivaient le bonhomme de pain d'épice, alors il lui proposa : -" Monte sur mon dos, je te fais traverser la rivière."
Le bonhomme de pain d'épice monta sur le dos du renard qui commença à nager. Au milieu de la rivière, là où l'eau est profonde, le renard ordonna : -" Monte sur ma tête, bonhomme de pain d'épice ou tu vas être mouillé." Le bonhomme de pain d'épice se mit debout sur la tête du renard.
Comme le courant était rapide, le renard lui dit : -" Monte plutôt sur mon museau. Je ne veux pas que tu te noies." Le bonhomme de pain d'épice glissa sur le museau du renard.

Mais quand ils arrivèrent de l'autre côté de la rivière, sains et saufs, le renard brusquement ouvrit la gueule et, GLOUP ! happa le bonhomme de pain d'épice. On n'en a plus jamais entendu parler depuis...


Rendez-vous sur Hellocoton !

1 commentaire:

  1. Pour le nouvel an, si des ptits bonhommes pain d'épices veulent s'inviter, ils seront les bienvenus (on sera juste sept, du coup ils peuvent venir nombreux, ça ne dérangera pas je leur trouverai une ptite place;-) )

    RépondreSupprimer

Lorsque vous laissez un commentaire (merci, merci, merci) n'oubliez pas de laisser un lien vers votre blog, que la curieuse que je suis passe y faire un tour.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
 

Copyright © 2010 Vie de Conte de fée | Blogger Templates by Splashy Templates | Free PSD Design by Amuki